• andrestephanie

Comment sortir de mon indécision ?

Dernière mise à jour : 17 sept.

« Choisir, c’est renoncer » - André Gide

« On ne regrette que ce qu’on n’a pas fait » - Jean Cocteau



"J'ai envie de tout dans le menu du restaurant..., mais que prendre sans regretter? "

"Où partir en vacances ? : trop de choix dans les destinations que je veux découvrir..."

"Mais qu'est ce que je mets comme tenue? Je passe un temps fou à essayer différents vêtements."

"Une nouvelle opportunité d'emploi s'offre à moi mais mon poste n'est finalement pas si mal... que faire?!"

"Quel cadeau lui acheter ? Ça me stresse de me tromper..."

Autant de questions que peut se poser l’indécis…


Comment se manifeste l’indécision ?

Quelles sont ses causes ?

Quels conseils pour en sortir ?



Comment se manifeste l’indécision ?


Certains pensent que l’indécision est une source de réflexion : peser le pour et le contre de chaque option est considéré comme une sage stratégie pour éviter de se tromper…

Cependant, à force de trop douter, ressasser, se questionner…, l’inaction peut prendre le dessus et empêcher d’avancer, de saisir certaines opportunités !


Si hésiter sur certains choix de la vie est normal, quand cela se répète quotidiennement, impactant la vie personnelle et professionnelle, et même sur des sujets anodins, l’indécision devient vraiment gênante.

Quand focaliser sur ce que l’on va perdre plutôt que sur ce que l’on va gagner génère de l’angoisse constamment, quand l’incapacité à passer à l’action fait perdre tellement de temps et d’énergie, …on appelle cela aboulomania !



Quelles sont les causes de l’indécision ?


Si les neuroscientifiques ont émis l’hypothèse que l’indécision pouvait provenir du cortex préfrontal du cerveau, d’autres spécialistes ont tendance à penser que cela provient d’une basse estime de soi, manifestée par un perfectionnisme exagéré, une procrastination, et surtout des peurs bloquantes :

  • peur d’échouer

  • peur de ne pas tout contrôler

  • peur des conséquences

  • peur de perdre ce que vous avez

  • peur de déplaire

  • peur d’être jugé(e) par le regard des autres

  • peur de s’engager, d’assumer

  • peur de rater quelque chose dans l’option non choisie…

Enlisé(e) dans toutes ces peurs, il est souvent plus facile de choisir de ne rien décider !


Il est possible que, surprotégée ou dévalorisée dans l’enfance, la personne a pris très jeune une décision : "ne plus prendre de décisions car ça crée des problèmes !" Alors, bien souvent, cela devient compliqué d'être à l’écoute de ses propres désirs, et la personne se sur-adapte au désir de l’autre…



10 conseils pour sortir de l’indécision


  • Prenez conscience des conséquences de ne rien faire.

  • Informez-vous pour être précis sur les différentes options.

  • Respirez pour vous détendre et concentrez-vous sur les sensations dans votre corps quand vous pensez à chaque scénario.

  • Prenez le temps de dresser la liste d’avantages et d’inconvénients pour comparer les options, les trier.

  • Demandez conseil à des personnes ressources (des modèles qui arrivent bien à se décider) pour vous décentrer.

  • Pensez à long terme : serais-je fier(e) de ce choix dans 10 ans ?

  • Pensez à vos valeurs, vos objectifs de vie, vos envies, vos besoins.

  • Prenez votre temps : autorisez-vous à ne pas y penser pendant 24H et revenez-y plus tard.

  • Fixez-vous une date butoir pour vous poser une limite.

  • Exercez-vous à faire des petits choix et rappelez vous :

- "Il n'y a pas de mauvais choix! Tous sont bons quand cela est pris avec le cœur! "

- "Si je me trompe, j'apprends de mes erreurs! "

- "Je dois me pardonner de ne pas être parfait(e)."

- "Je suis une bonne personne et je fais de mon mieux."


A lire : "Sortir de l’indécision" – Isabelle Falardeau, 2008


Si vous avez besoin d’aide pour vous aider à choisir, vous pouvez me contacter au :

06 88 39 20 17.


14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout